PFSDH: Rejoignez la FUSION pour une militance active. Devenir membre maintenant.

Relations extérieures et Coopération Internationale

Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale en 1945, la sociologie politique internationale a profondément changé. Des événements majeurs ont modifié la donne politique. La chute du mur de Berlin en 1989, l’effondrement du Régime soviétique en 1991, et la mondialisation sont autant d’évènements qui ont changé considérablement l’ordre mondial en moins de quinze ans.

Eu égard à la conjoncture et à la volonté de la Fusion de changer positivement l’ordre des choses, une nouvelle ligne politique extérieure s’impose, qui doit contribuer à résoudre les nombreux problèmes auxquels le pays est confronté. L’orientation traditionnelle de la diplomatie haïtienne sera modifiée. Elle doit devenir un prolongement de la politique intérieure et un outil qui puisse participer efficacement et activement aux efforts visant à établir en Haïti un environnement politique, social, économique, sûr et stable. En un mot, elle doit répondre à l’objectif global qui est la mise en œuvre d’un processus de développement durable.

Dans une telle perspective, la défense des intérêts du pays constitue le principe fondamental devant guider toute action diplomatique.

Trois grandes orientations sont à définir :

  • Le renforcement des liens diplomatiques et de coopération aussi bien avec les puissances amies qu’avec tous les autres gouvernements susceptibles de soutenir la politique générale du gouvernement ;
  • La mise en place d’une politique visant à produire une image positive du pays dans tous les secteurs d’activités, d’une part, et à favoriser l’exportation et l’investissement extérieur d’autre part ;
  • Le renforcement des structures internes du ministère et des missions diplomatiques et consulaires ; renforcement (et réorganisation) devant permettre une plus grande efficacité des services; sans oublier la mise en place d’un mécanisme de coordination interministérielle pour un meilleur suivi des dossiers;

Outre ces trois grandes orientations, la politique extérieure tout en s’attachant au principe de souveraineté affirmé dans l’article 2 de la Charte des Nations Unies, marquera davantage son engagement en faveur des valeurs de paix, de sécurité collective, de démocratie et des droits de l’homme.

Au regard de ce qui précède, le Parti Fusion des Sociaux-démocrates haïtiens prône une politique extérieure qui sera marquée par les principales actions suivantes :

o       le renforcement des relations privilégiées avec les États-Unis et le Canada ;

o       amélioration des relations avec la République dominicaine. A cette fin, peut-être envisagée le renforcement de la Commission mixte chargée d’aborder tous les problèmes en cours ainsi que les solutions qui s’y rapportent : la question migratoire, le commerce et le tracé de la frontière représentent trois principaux dossiers à traiter ;

o       le renforcement des relations avec les pays de l’Amérique latine et des Caraïbes ;

o       intégration du groupe Pétro Caraïbes ;

o       normalisation des relations avec les États de la Caricom ;

o       renforcement des relations avec les États Européens dont la France. Ce renforcement impliquera l’ouverture de missions diplomatiques au Royaume Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord et dans les pays nordiques ;

o       développement des relations diplomatiques avec le continent africain ;

o       consolidation des relations avec le Bénin et l’Afrique du Sud ;

o       renforcement des relations avec les États asiatiques ;

o       établissement des relations diplomatiques avec le monde arabe ;

o       dynamisation accrue des relations avec les instances multilatérales que sont :

–         l’ONU, l’OEA, l’UE, la CARICOM, l’OUA, l’OIF.

Laisser un commentaire