PFSDH: Rejoignez la FUSION pour une militance active. Devenir membre maintenant.

Note de presse #2 FORFAITURE DE JOVENEL MOISE, FOSSOYEUR DE LA CONSTITUTION DE 1987

DIRECTION POLITIQUE DE L’OPPOSITION DÉMOCRATIQUE

La Direction Politique de L’Opposition Démocratique (DIRPOD) proteste énergiquement contre le crime de haute trahison que le Président Jovenel Moïse dans sa folie autocratique vient de commettre contre la Constitution.  Le 28 octobre dernier, il s’est arrogé le droit de mettre en veilleuse la charte fondamentale massivement adoptée par le peuple haïtien le 29 mars 1987 et qui régit depuis l’organisation des pouvoirs dans notre République. En effet, en promulguant le décret créant le comité présidentiel pour l’élaboration d’une nouvelle Constitution et l’arrêté nommant les membres dudit comité, il n’a fait aucune référence à la constitution qu’il a juré qu’il a juré devant Dieu et devant la nation d’observer et de faire observer fidèlement.  Le président n’a d’autres pouvoirs que ceux que lui attribue la constitution (article 150).  En plus de la violer comme il l’a déjà fait à de nombreuses reprises, Monsieur Jovenel Moïse a pris la liberté de mettre notre constitution à la poubelle.  Le fait de viser l’Acte de l’Indépendance du 1er janvier 1804 et la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme du 18 décembre 1948, ne l’autorise pas à piétiner la constitution et ne confère aucune légalité ni au décret ni à l’arrêté susmentionnés. Cette agression contre la Nation est une forfaiture.  Toutes celles et tous ceux qui ont accepté de s’associer à lui dans la commission de cet acte de haute trahison doivent savoir qu’ils auront à en répondre.

La Direction Politique de l’Opposition Démocratique prend la Nation à témoin que ce président n’a rien fait pour suivre les procédures tracées pour amender la constitution avant la fin de la 50ème législature.  Il n’a apporté aucun soutien aux démarches entreprises en ce sens par les parlementaires.  Il a de préférence choisi de ne pas organiser les élections législatives dans le temps constitutionnel, question d’avoir les coudées franches pour gouverner par décret et tenter de changer la constitution selon son bon plaisir.   Il importe de tout faire pour contrer les manœuvres démagogiques du président qui tente de détourner dans le sens de sa vision autocratique du pouvoir, les discussions sérieuses qui sont en cours dans la société haïtienne sur la nécessité d’apporter certaines améliorations à la Constitution de 1987.

La Direction Politique de l’Opposition Démocratique invite tous les secteurs vitaux de la Nation, le peuple haïtien de l’intérieur et de la diaspora à faire front commun face aux dérives dictatoriales de l’équipe PHTK au pouvoir. Elle réitère sa ferme détermination à continuer sans relâche sa quête d’unité au sein du secteur politique et de rassemblement des forces démocratiques et progressistes de la société.   Elle exhorte le peuple haïtien tout entier à faire montre de courage et à exprimer par tous les moyens légaux, son rejet de la dictature que cherchent à imposer à la Nation Jovenel Moïse, le Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK) et tous ceux qui les soutiennent dans leur funeste entreprise.

Vive la mobilisation du peuple haïtien souverain !

Vive Haïti !

Vive la Démocratie !

Laisser un commentaire